À la une

  • Violences familiales : Donner l'alerte
  • Violences familiales : Donner l'alerte
09 avril 2020

Violences familiales : Donner l'alerte

 

Ces dernières semaines, le confinement à domicile aggrave les violences domestiques, et le huis clos familial accentue le danger pour les femmes et les enfants. La vigilance de chacun·e face à ces violences est cruciale : cris, hurlement, coups, pleurs… à la moindre suspicion dans votre voisinage, il faut alerter.
 
  • Par téléphone
En composant le 17 : numéro de la police, en cas d'urgence immédiate.
En composant le 119 : numéro de téléphone anonyme et gratuit, 24 heures/24, 7 jours/7, dédié à la protection des enfants et adolescent·es en danger.
En composant le 39 19 : numéro de téléphone anonyme et gratuit, du lundi au samedi de 9h à 19h. Numéro dédié à la protection des femmes en danger.
 
  • Par SMS
En composant le 114 : il s'agit d'un numéro d'urgence qui permet d'alerter par SMS la police, la gendarmerie, le SAMU ou les pompiers (selon votre localisation). Ce numéro est accessible 24 heures/24, 7 jours/7.

À l'origine, il s'agit d'un numéro d'urgence pour les personnes sourdes et malentendantes : il vient d'être élargi à toutes les victimes de violences intrafamiliales qui ne peuvent pas sortir de chez elles, ni faire de bruit en raison du confinement.
 

  • Par Internet

Via la plateforme gratuite et anonyme mise en place par le gouvernement. Elle fonctionne 24 heures/24, 7 jours/7 : https://arretonslesviolences.gouv.fr/
 

  • Un dispositif en pharmacie

Les victimes de violences familiales peuvent désormais donner l'alerte et se réfugier dans les pharmacies, à la demande du Ministère de l'Intérieur.
 

Plus d'informations sur le site de la Fédération nationale Solidarité Femmes